Message

Feu vert pour le projet franco-allemand de valorisation de la chaleur fatale

L’étude de faisabilité confirme que le projet d’utilisation transfrontalière de la chaleur fatale pour la région Strasbourg-Kehl est techniquement réalisable

Mercredi 13 février 2019 s’est tenue une réunion importante concernant l’utilisation hors entreprise  de la chaleur fatale des Badische Stahlwerke (BSW) pour chauffer des habitations à Strasbourg. Les résultats intermédiaires positifs d’une étude de faisabilité commandée par le ministère du Climat, de l’Environnement et de la Gestion de l’énergie du Bade-Wurtemberg y ont été présentés. Selon cette étude, il est techniquement possible d’alimenter environ 4 500 ménages strasbourgeois en utilisant la chaleur fatale des Badische Stahlwerke. Pour cela, 45 gigawattheures par an pourraient être exportés vers la France par une canalisation traversant le Rhin, qui devra être construite à cet effet.  

Lors de cette réunion, le ministère de l’Environnement de Bade-Wurtemberg, le ministère fédéral de l’Économie, le président de l’Eurométropole de Strasbourg, Robert Herrmann, le maire de Kehl, Toni Vetrano et la Plateforme énergétique franco-allemande se sont mis d’accord avec les Badische Stahlwerke pour continuer ce projet avec détermination. Les questions encore en suspens concernant l’organisation de la mise en œuvre de ce projet devraient être réglées d’ici avril prochain.

En prélude à cette réunion, la Plateforme énergétique franco-allemande avait organisé un atelier au cours duquel les aides susceptibles pour ce projet ainsi que les constellations possibles pour l’exploitation de la canalisation de chaleur ont été discutées avec les 20 représentants des institutions participantes. Les conclusions de cet atelier ont été prises en considération lors de la réunion suivante.